Mes petites cueillettes

Après avoir rĂ©alisĂ© tout mes semis, (commencĂ© en janvier/fĂ©vrier), rĂ©alisĂ© une grande partie des repiquages aussi, quasi fini la prĂ©paration du terrain… Les travaux du potager sont Ă  80% terminĂ©s pour l’instant.

Mais les récoltes, elles peuvent quand même commencer, et là je vous parle des récoltes sympa, celles qui ne vous demandent rien comme effort  de préparation, oui je parle des plantes sauvages !

La nature est si gentille avec nous et comme nous avons du temps en attendant les plantations après les saintes glaces, allons-y gaiement.

Petite prĂ©cision : je suis loin d’ĂŞtre une experte en botanique, il n’y a que peu de temps que je rĂ©colte ainsi et donc je ne prends que ce dont je suis absolument sĂ»re et certaine.

Les aromates tout d’abord : sarriette, romarin, laurier sauce, menthe, ciboulette

VoilĂ  ce que j’ai cueilli rĂ©cemment et mis Ă  sĂ©cher, les 3 premiers ont juste Ă©tĂ© taillĂ©s et c’est ce surplus que j’ai sĂ©chĂ© : pas de gâchis !  Les autres sont des colonisatrices en puissance et donc lĂ  j’ai uniquement pris ce qui n’Ă©tait pas Ă  sa place. Je referai probablement une cueillette d’ici quelque temps.

Spot d’orties et myosotis sauvage

Les tisanes/infusions, c’est une première pour moi, l’annĂ©e dernière je n’avais pris que de la menthe et  de l’ortie, car je m’y Ă©tais pris trop tard.

Cette annĂ©e, je rentre juste du jardin avec du myosotis et des jeunes feuilles de framboisiers ,encore des envahissants, moi j’adore, ça pousse tout seul et en grande quantitĂ©.

J’ajoute après recherche que les pâquerettes aussi se prennent en tisane, donc j’y retourne juste après cet article.

 

Les lĂ©gumes, je parle des orties, lĂ  c’est la fĂŞte chez moi, j’en ai plein. C’est bon et plein de bonnes choses mais c’est encore et toujours une envahissante, qui plus on la coupe, plus elle pousse. J’en ai dĂ©jĂ  fait une cueillette il y a 10 jours, le second spot (lol) est bon a ĂŞtre rĂ©coltĂ© donc ça sera pour ce soir.

J’ai dĂ©jĂ  rempli 3 pots, bien tassĂ©, ce qui signifie environ 2 repas par pot, pour nous en quiche le plus souvent donc pas besoin de 500gr  non plus. Je compte bien en faire un maximum, car nous adorons ça.

 Conservation

Mon but est d’utiliser le moins d’Ă©nergie possible, sauf la mienne, pour conserver. Pour tout ce que j’ai citĂ© aujourd’hui, j’utiliserai le sĂ©chage naturel et des pots en verre pour le stockage.

L’annĂ©e dernière j’avais mis les orties en sachet sous vide et congelĂ©, c’est top, ça ne prend pas beaucoup de place, mais comme j’essaie de limiter l’utilisation de plastique et du congĂ©lateur, je change de mĂ©thode.

Bien entendu pour avoir autant de pot en verre, j’avoue que je garde tout depuis plus d’un an (compote, haricot vert, confiture, sauce tomate…) et quand je passe chez EmmaĂĽs je prends les bocaux « le parfait » Ă  0.50€, j’avoue qu’un voisin a dĂ©mĂ©nagĂ© la maison de sa belle-mère et qu’il y avait plein de bocaux dont j’ai hĂ©ritĂ©.

Quant au sĂ©chage, soit j’ai des cagettes en bois, avec un voilage (ikĂ©a) j’avais un rouleau Ă  la maison, ainsi qu’un système vu sur pinterest avec les Ă©tagères suspendues/ filet Ă  peluches.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :