Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Mon chou ?

Petit article, qui ne parlera pas de bricolage aujourd’hui, afin de changer un peu ….

Chou Kale noir de Toscane

Depuis hier, je suis en train de m’occuper de mes choux ! Parce que par chez moi, en fin de printemps et fin d’Ă©tĂ©, les chenilles passent et si on ne fait rien, les choux trĂ©passent eux.

Je vais ĂȘtre obligĂ©e de passer du traitement, mais

  • il pleut, donc ça ne sert pas Ă  grand-chose durant les 48h prochaines
  • une fois passĂ©, bah, on touche plus aux choux avant un moment quand mĂȘme (suretĂ© quoi)

Les chenilles, sont Ă  80% les responsables de l’arrĂȘt de culture du chou chez moi (le reste Ă©tant la place qu’il faut pour cette culture), jusqu’Ă  ce que je tombe sur un article qui parlait des bienfaits du chou Kale. Et aprĂšs recherches, il Ă©tait en plus sympa Ă  cultiver, puisqu’il poussait tout au long de l’hiver, en va se servir sur le pied et il refait des feuilles continuellement dans la saison.

  • Une trĂšs bonne source de calcium vĂ©gĂ©tal : Le kale est gorgĂ© de calcium. Avec une teneur de 150mg de calcium pour 100g, il en fournit davantage qu’un verre de lait !

  • Des minĂ©raux et des vitamines en quantitĂ© : Il est trĂšs riche en minĂ©raux et oligo-Ă©lĂ©ments, notamment en magnĂ©sium et potassium. CĂŽtĂ© vitamines, il est trĂšs bien pourvu en vitamines C et A. Consommer 100 g de chou kale permet de couvrir 150% de ses besoins en vitamine C pour une journĂ©e.

  • Un taux record de vitamine K : TrĂšs riche en vitamine K, une demi-tasse de chou kale apporte 6 fois l’apport quotidien recommandĂ© ! Cette vitamine, qui joue un rĂŽle important dans la coagulation sanguine, est essentielle Ă  notre organisme.
Chou nain frisé

En fouillant un peu dans le stock de graines, j’Ă©tais tombĂ©e sur un sachet il y a 2 ans de « chou nain frisĂ©« , j’avais donc testĂ©. Puis l’annĂ©e derniĂšre, je me suis offert des graines de « Chou Kale Noir de TOSCANE ». Que j’aie pris soin, de planter assez serrĂ©, car le vent me les casse facilement autrement.

J’ai dĂ©jĂ  ramassĂ© 2 belles caisses, qui une fois dĂ©barrassĂ© de sa nervure centrale, vont direct au dĂ©shydrateur.

Ainsi, j’ai une partie qui va ĂȘtre en stock, prĂ©servĂ©e au cas oĂč des ravages du gel, la grĂȘle, les insectes
 et qui servira principalement Ă  faire des soupes, des bouillons cubes 
. Et les frais qui seront disponibles au potager durant l’hiver. J’en mets toujours une dizaine de pieds, afin d’ĂȘtre certaine d’en avoir assez, car ma terre n’est pas forcĂ©ment trĂšs bonne, de ce fait les rendements assez faibles.

J’avoue que c’est un peu tard pour vous pour en rĂ©colter, mais pensez-y au printemps prochain. Ne sachant pas comment sera l’hiver, je suis passĂ©e en mode Fourmis, au niveau de la nourriture, que je peux produire ou ramasser (chĂątaigne, ortie…)

Il vaut mieux avoir trop de nourriture en stock, que pas assez, les amis et l’hiver risque d’ĂȘtre difficile Ă  passer, vu les hausses de prix …..

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :